Mots en contexte

La base de données Words in Context a été développée pour analyser de manière critique les discours en ligne sur des thèmes et sujets d'intérêt pour le Liban et ses voisins en 2018. La base de données contient également des données canadiennes recueillies en 2016 et 2017. Le projet utilise l'analyse du discours critique assistée par corpus (CACDA) pour analyser le discours de haine récent sur des espaces en ligne populaires tels que YouTube, Twitter, Facebook et Reddit.

Le projet vise à augmenter les connaissances et contribuer à la prise de décision et à la formulation de politiques concernant les questions d’extrémisme, de misogynie et de violence sexiste. Les responsables des politiques publiques, les dirigeants communautaires, les chercheurs et les praticiens peuvent accéder à cet outil important pour détecter les schémas et tendances de la haine en ligne.

Le site Web de la base de données est facilement navigable par thème, par mot-clé. Chacun est également accompagné d’une note de politique.  Les données brutes sont également disponibles au téléchargement.

Actuellement, la base de données ne comprend que des corpus anglais et arabes. Cependant, nous ajouterons les traductions françaises dès qu’elles seront disponibles.

Ce projet a été financé par Affaires mondiales Canada (2018-2019).

Équipe

Kathryn Urbaniak

Kathryn Urbaniak est gestionnaire de programme du Project Someone. Elle est une chercheuse accomplie qui possède une vaste expérience dans la conception de l’apprentissage. Elle est titulaire de diplômes universitaires dans les domaines de la technologie de l'éducation, de la technologie de l'information et du commerce.

Manasvini Narayana

Manasvini est étudiante au doctorat en éducation à l’Université Concordia et pratique depuis longtemps dans le domaine de la technologie de l'éducation. Ses recherches actuelles explorent les modes de connaissance spatiaux et leurs implications pour les programmes d'enseignement supérieur.

Rawda Harb

Rawda Harb est une étudiante au doctorat qui travaille à venir en aide aux jeunes à risques dans les centres d'éducation aux adultes de Montréal. Elle est la fondatrice de Communité, une éducatrice à la CSLBP et une chercheuse avec Project Someone.

Simon Rodier

Simon Rodier est étudiant en technologie de l'éducation à l'Université Concordia et possède une formation en informatique. Il s'intéresse notamment aux méthodes informatiques permettant aux humains de mieux comprendre les ressources textuelles en constante expansion, surtout en ce qui concerne les textes de médias sociaux traitant de sujets controversés.

Tieja Thomas PhD

Tieja Thomas est une chercheuse et éducatrice qui étudie les enjeux au niveau de la convergence de l’éducation à la citoyenneté, de la technologie pédagogique et du changement social. En particulier, elle pense, enseigne et écrit au sujet des risques et des opportunités sociales associés au progrès des nouvelles technologies de la communication et leurs effets sur le bien-être des citoyens.

Téléchargements

Making sense of text with topic models: Using computational methods to reveal latent document
groupings in a corpus. (PDF)
Par Simon Rodier