Nouvelles

Conférence en streaming sur le développement de la musique metal au Québec

 

Le jeudi 2 avril 2020, la dre Méi-Ra St. Laurent, collaboratrice de Projet Someone, présentera une conférence en streaming intitulée « Le Québec, une terre de metal? : regards sur le développement d’un genre transgressif au Québec », via Zoom en conjonction avec la Société Québécoise de Recherche en Musique (SQRM).

Voici un résumé de la conférence :

« Comme certains journalistes, amateurs et universitaires l’ont déjà suggéré, la province de Québec demeure un terreau fertile pour la musique metal. Plus spécifiquement, par le biais d’une l’analyse réalisée en 2013, Dominic Arsenault (Université de Montréal) démontre, qu’au Québec, le nombre de groupes de musique metal par 100 000 habitants est supérieur à celui qu’on retrouve dans le reste du Canada. Toutefois, ce genre transgressif reste peu connu des non-initiés et demeure toujours en marge de l’industrie musicale québécoise, et ce, malgré ses 40 ans d’existence au Québec. Tout en s’attardant aux caractéristiques idéologiques et esthétiques du metal, cette conférence aura pour but de dresser des liens entre le développement du genre au Québec depuis son avènement et les différents événements (politiques, sociaux, culturels et économiques) ayant marqué la société québécoise ».

La conférence commencera à 12:30 p.m. (HAE), et aura une durée de 90 minutes, dont une partie réservée à vos questions et discussion. Afin d’y participer, veuillez vous connecter à Zoom en utilisant le code suivant: 539 066 036

La Chaire UNESCO-Prev organise une École d’été à l’Université Concordia

 

La Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents organise son École d’été intitulée «(Re) Penser la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent». Du 4 mai au 8 juin 2020, la formation sera offerte via le cours en ligne ouvert et massif (CLOM, ou MOOC en anglais) “De la haine à l’espoir”. Elle sera ensuite offerte en personne à l’Université Concordia du 16 au 18 juin 2020*.

Les thématiques qui seront abordées dans le cadre de cette école d’été touchent aussi bien les pratiques en matière de prévention primaire, secondaire et tertiaire dans le contexte de la radicalisation et de l’extrémisme violents que l’évaluation des dits programmes et pratiques. À travers une approche novatrice intégrant des lectures à distance, les médias numériques et une pédagogie de classe inversée, les participant.es auront l’opportunité unique de :

  • Renforcer leurs connaissances sur les concepts et pratiques en matière de prévention primaire, secondaire et tertiaire dans le contexte de la radicalisation et de l’extrémisme violents;
  • Se familiariser avec la méthode et les outils de collecte, d’analyse et du traitement de données en matière de prévention;
  • Conduire à travers une étude de cas pratique une évaluation réelle d’un outil de prévention, notamment le CLOM.

Inscription

Le nombre de places étant limité, vous êtes invité·e·s à faire part de votre intérêt à participer à notre École d’été avant le 1er mai 2020 en nous faisant parvenir votre CV accompagné d’un court paragraphe démontrant la pertinence de votre participation par courriel à : <lydie.belporo@usherbrooke.ca>.

*Veuillez noter que l’Institut a été reporté à 2021 en raison de la pandémie.

Lancement prochain de PROFILAGE

De concert avec la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale, Projet Someone est fier d’annoncer le lancement prochain de PROFILAGE, une boîte à outils pratique qui vise à comprendre le profilage racial et social. Dans ce court extrait vidéo, Will Prosper — fondateur de Hoodstock et ancien officier de la GRC — parle des grandes façons dont le profilage se produit et de l’incapacité du Québec à reconnaître le problème.

 

Mandatée par la Commission canadienne pour l’UNESCO et la chaire UNESCO-PREV, et développée par Projet Someone à l’Université Concordia, cette boîte à outils examine le problème du profilage racial et social dans les communautés marginalisées et explore des solutions potentielles.

Destiné à la communauté canadienne, à la police et aux intervenants en santé et en éducation, La boîte à outils vise à présenter les points de vue d’une variété d’intervenants, à catalyser la réflexion critique autour de cet enjeu et à favoriser la discussion.

PROFILAGE est fondé sur des analyses documentaires, des recherches originales et des médias créés pour cette initiative en tenant compte des cinq questions suivantes :

  • Qu’est-ce que le profilage racial et social ?
  • Que se passe-t-il actuellement ?
  • Comment examiner le profilage ?
  • Qu’est-ce que l’impasse ?
  • Quelles sont les options possibles pour l’avenir ?

La boîte à outils comprend des vidéos, des infographies et des feuilles de travail qui abordent ces questions et sera accessible en mai 2020 sur le site Web de Projet Someone.

Nouvel article sur l’idéologie de la mort dans la propagande de l’État islamique

« Mort et fanatismes » est la dernière publication de Frontières, une revue scientifique dédiée à l’étude de la mort. Ce volume met en lumière les travaux des chercheurs du Centre d’expertise et de formation sur les intégrismes religieux, les idéologies politiques et la radicalisation (CEFIR), dont un article intitulé « L’idéologie de la mort dans la propagande de l’État islamique » par André Gagné, collaborateur de Projet Someone et professeur d’études théologiques de l’Université Concordia et Marc-André Argentino, doctorant de l’Université Concordia.

Selon le résumé, « Depuis 2014, le groupe armé État islamique a réussi à recruter un grand nombre de combattants étrangers occidentaux. La diffusion de son message via les médias sociaux ainsi qu’au moyen d’applications cryptées a permis au groupe d’attirer plusieurs membres et sympathisants. La propagande médiatique de l’État islamique aborde plusieurs facettes de son idéologie, dont une des plus significatives concerne l’idéologie de la mort. La valorisation de la mort est en fait dictée par une interprétation particulière de la tradition du djihad et inspirée des récits martyrologiques contemporains. Dans cet article, nous utilisons le cadre de Renseignement d’origine source ouverte (ROSO) pour observer comment le groupe réussit à communiquer son idéologie par la production de vidéos, par des manuels d’instructions sur la manière de mourir et des chants religieux. Par le biais de tels espaces médiatiques, on assiste à la construction d’une identité sociale chez les membres et les sympathisants de l’État islamique, menant à une appropriation collective des valeurs et des actions du groupe. Il n’est donc pas étonnant que certains de ses membres se donnent la mort pour la cause du groupe, et que ses sympathisants célèbrent les vertus de leurs martyrs ».

Pour accéder à Frontières et consulter l’article, veuillez cliquer ici.

Les médias canadiens s’intéressent à une étude récente sur les anciens extrémistes de droite mené par Projet Someone

Crédit photo: Université Concordia

Jonathan Montpetit de CBC News a récemment publié un reportage sur les nouvelles recherches sur le processus de radicalisation à partir de l’optique d’anciens extrémistes de droite.

Co-écrite par le directeur de Projet Someone, Vivek Venkatesh, et ses collaborateurs Maxime Bérubé, Ryan Scrivens et Tiana Gaudette, l’étude examine les voies d’entrée et de sortie de l’extrémisme violent et met en évidence le rôle important que les anciens extrémistes de droite « crédibles » peuvent jouer pour aider les autres à quitter le mouvement.

Leurs résultats ont été publiés dans deux articles dans Studies in Conflict and Terrorism et Perspective on Terrorism.

Pour accéder au reportage de CBC News, veuillez cliquer ici.

L’Université Concordia, Journal Métro, CTV News et CJAD 800 ont également publié des reportages sur ce projet de recherche.

Vous pouvez y accéder en cliquant les liens suivants:

Reportage de l’Université Concordia

Reportage de Journal Métro

Entrevue avec Vivek Venkatesh à CTV News

Entrevue avec Vivek Venkatesh à CJAD 800 

 

Le Projet Someone prendra la parole à la conférence sur la résilience des jeunes à Toronto

Boursier postdoctoral de Projet Someone, Danny Mamlok, sera un conférencier invité au panel des médias lors de la 4e conférence annuelle sur la résilience des jeunes “Call to Action: Approaches to build Youth Resilience and Prevent Radicalization to Violence” [Appel à l’action : approches pour renforcer la résilience des jeunes et prévenir la radicalisation menant à la violence] les 18 et 19 février 2020 à l’Université de Toronto.

Organisée par Midaynta Community Services, la conférence vise à renforcer la résilience contre la radicalisation violente et l’extrémisme en ouvrant « un dialogue avec d’autres organisations, des prestataires de services communautaires et des parents sur les problèmes de sécurité et les vulnérabilités des jeunes face au recrutement de groupes extrémistes ».

L’événement aura lieu de 8 h 30 à 17 h dans le Moot Room, Faculté de droit, Université de Toronto, 78 Queens Park, Toronto, ON, M5S 2C5.

Nouvelle publication sur la technologie et la motivation scolaire

Martin Lalonde, collaborateur et chercheur de Projet Someone et professeur de l’École des arts visuels et médiatiques à UQAM, étudie l’effet des technologies numériques mobiles sur la motivation scolaire des jeunes. Il a collaboré avec Juan Carlos Castro, Chaire et professeur agrégé dans le Département d’éducation artistique à l’Université Concordia, sur le projet de recherche MonCoin, ainsi que de subséquents volets dont les résultats ont été récemment publiés dans le volume Mobile Media In and Outside of the Art Classroom.

Pour en lire davantage sur ce projet, veuillez cliquer ici.

Vous pouvez également écouter le balado Les effrontées avec Geneviève Petersen sur  QUB radio où elle parle avec Martin Lalonde au sujet du projet.

Nouvelle publication sur l’eschatologie à la lumière des récents événements américano-iraniens

Le Dr André Gagné, collaborateur de Project Someone et professeur agrégé à l’Université Concordia au Département d’études théologiques, a récemment publié un nouvel article sur l’eschatologie en relation avec les récents événements entre les États-Unis et l’Iran dans The Conversation.

Dans son article intitulé « Attaque contre Soleimani : un signe de “la fin des temps” selon des évangéliques américains », le Dr Gagné soutient que certains évangéliques aux États-Unis ont interprété le meurtre du général iranien comme une prophétie indiquant la fin des temps. Gagné prévient que l’actuel président américain est probablement influencé par des membres de la communauté évangélique qui promeuvent cette croyance eschatologique.

Pour lire l’article complet, veuillez cliquer ici.

Bienvenue, Méi-Ra St-Laurent Ph.D.

Méi-Ra St-Laurent (Ph.D.) se joint à l’équipe Projet Someone à l’Université Concordia dans le cadre de son postdoctorat financé par le CRSH, où elle travaillera avec Vivek Venkatesh (Ph.D.). Son projet de postdoctorat porte sur l’accroissement de la préoccupation quant à l’utilisation d’un discours inclusif (dits « politiquement correct ») dans le contexte nord-américain de la musique populaire et de ses liens avec la circulation de discours haineux dans les espaces publics.

Musicienne de formation (chant classique et en piano classique), Méi-Ra détient un doctorat en musicologie de l’Université Laval (Québec). Sa thèse de doctorat intitulée « Le métal noir québécois : l’analyse du récit identitaire d’une communauté black metal marginale » porte sur une communauté de groupes de black metal issue du Québec, dans laquelle elle dresse des liens entre la musique, les textes et les discours y émanant. Se faisant, elle analyse la manière dont les membres et les groupes partagent leur identité et la reconfigure en adaptant les codes idéologiques et esthétiques du black metal à l’histoire et à la culture québécoise. Précédemment, son mémoire de maîtrise a porté sur l’analyse du récit dans le métal extrême, où elle a étudié la manière dont la musique et les paroles forment un récit unique, souvent à portée transgressive. Elle a également publié plusieurs articles scientifiques dans différents périodiques (Metal Music Studies, Journal on the Art of Record Production ou encore Intersections : revue canadienne de musique) et a présenté ses travaux lors de plusieurs colloques internationaux (Art of Record Production, International Association for the Study of Popular Music, International Society for Metal Music Studies).

Les travaux de Méi-Ra s’inscrivent dans une approche interdisciplinaire et transdisciplinaire, où elle emploie différents concepts et méthodes (découlant tant de la musicologie, de l’ethnomusicologie, de la sociologie, des sciences politiques, des études culturelles que des études littéraires). Ce faisant, son objectif est de mieux comprendre la manière dont la musique émanant d’une société à une époque donnée reflète les enjeux sociaux et politiques qui la caractérisent.

Projection de Blekkmetal au Festival Premiers Plans d’Angers

Blekkmetal, un documentaire canado-norvégien indépendant sur le festival de musique, de film, de tatouage et d’art unique tenu à Bergen, en Norvège, en novembre 2015, a été sélectionné pour sa diffusion au Festival de films européens Premiers Plans d’Angers 32e édition, qui aura lieu du17 au 26 janvier 2020, à Angers, France.

Réalisé par David Hall, diplômé de l’Université Concordia, et coproduit par David Hall, Owen Chapman de l’Université Concordia, Jason Wallin de l’Université de l’Alberta et Vivek Venkatesh de l’Université Concordia et directeur de Projet Someone, Blekkmetal sera présenté le 22 janvier de manière non compétitive dans la catégorie musique et cinéma, suivi d’une table ronde sur le métal extrême.

Le collectif multimédia Paysage de la Haine (co-fondé par Chapman et Venkatesh) a enregistré la bande originale du film qui est disponible sur tous les services de streaming.

 

Pour voir la bande-annonce de Blekkmetal, veuillez cliquer ici.

Pour plus d’informations sur Blekkmetal, veuillez cliquer ici.

Pour écouter la bande originale de Blekkmetal, veuillez cliquer ici.

Pour voir l’événement Facebook du festival, veuillez cliquer ici.

Pour consulter le programme du festival, veuillez cliquer ici.