Nouvelles

L’éducation sous l’État islamique  

Une équipe de recherche dirigée par Olivier Arvisais (UQAM) et comprenant Vivek Venkatesh, professeur à l’Université Concordia et coprésident de la Chaire UNESCO de prévention de la radicalisation violente et de l’extrémisme, a étudié le programme scolaire enseigné aux jeunes Irakiens pendant le califat afin de mieux comprendre les objectifs éducatifs du régime IS. L’équipe a traduit (de l’arabe vers le français) et analysé plusieurs manuels produits par le ministère de l’Éducation du Califat dans le nord de l’Iraq de 2014 à 2017. Ces matériels comprenaient des manuels de sciences, de mathématiques, de programmation informatique, de sciences sociales et d’éducation religieuse pour les élèves de primaire âgés de 6 à 10 ans.

Les analyses des chercheurs feront l’objet d’une série de publications scientifiques dans les mois à venir.

Lisez davantage sur le sujet ici.

https://www.actualites.uqam.ca/2019/ecole-sous-etat-islamique

Excellente participation à la première canadienne de Paysage de l’espoir

L’exposition et la performance ont eu lieu le 20 février 2019 dans le nouvel Espace 4 à Concordia et faisaient suite à une journée d’ateliers au cours de laquelle des étudiants participants de l’université, ainsi que de cégeps francophones et anglophones ont été invités à partager leurs expériences et perspectives sur la cyberintimidation.

Cette initiatitive artistique et pédagogique de l’université Concordia a été menée par Vivek Venkatesh, directeur du projet Someone et cotitulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, et professeur agrégé en pratiques inclusives en arts visuels au département d’éducation artistique à la faculté des beaux-arts, et collègue Owen Chapman, professeur agrégé au département de communication, en collaboration avec Sandra Chang-Kredl, professeure agrégée au département d’éducation et professeure en musicothérapie Annabelle Brault. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Crédits photos et vidéo: Grace Mendenhall et Émilie Trudeau

Co-titulaire UNESCO-PREV sur un nouveau comité contre la radicalisation

La co-titulaire UNESCO-PREV, Ghayda Hassan, a récemment été nommé coprésidente du comité de lutte contre la radicalisation menant à la violence (CRV). CRV est un nouveau comité national qui a été formé par des experts de divers horizons pour veiller à ce que la Stratégie nationale de lutte contre la radicalisation menant à la violence du Centre canadien soit mise en œuvre de manière à répondre aux trois priorités de la stratégie récemment lancée: acquérir, communiquer et mettre en application des connaissances, s’attaquer à la radicalisation menant à la violence en ligne et soutenir les interventions.

 

 

Le comité de lutte contre la radicalisation menant à la violence est composé des membres suivants : Dre. Ghayda Hassan (coprésidente), Peter John M. Sloly (coprésident), Bob Rae, Nina Krieger, Dre. Jaspreet Khangura, Dillon Black, Max FineDay, Rizwan Mohammad, Irfan Chaudhry, Dre. Shelly Whitman.

Un des membres du comité est Irfan Chaudry, notre ancien étudiant de l’Institut d’été interdisciplinaire de l’Université Concordia 2018. Irfan est chercheur dans le domaine des crimes haineux et directeur du bureau des droits de la personne, de la diversité et de l’équité à l’Université MacEwan en Alberta.

Cliquer ici pour en savoir plus sur les membres du comité

Spectacle de Paysage de l’espoir

Suite au vif succès de la première mondiale de l’événement au festival Arctic Pride à Tromsø, en Norvège, l’équipe du Paysage de l’espoir, en partenariat avec Project Someone, Grimposium,et la chaire Unesco, a le plaisir d’annoncer sa première canadienne à l’Espace 4 de l’Université Concordia (1400, rue de Maisonneuve Ouest) le 20 février, 2019. La réception débutera à 17h et le spectacle à 18h30. Pour plus d’informations, veuillez visiter la page Facebook suivante: facebook.com/events/956960607835973/

Paysage de l’espoir : de quoi s’agit-il?  Paysage de l’espoir est une intervention fondée sur des faits probants, qui vise à amplifier les récits des jeunes et à renforcer la résilience contre le racisme, la discrimination, les préjugés et la cyberintimidation. Cette initiative d’art numérique est menée par des jeunes et conçue pour leur donner les compétences essentielles qui les mènera à l’acquisition d’une littératie numérique et de l’étiquette à utiliser sur les médias sociaux afin de créer des performances et des installations multimédia de pointe décrivant leurs expériences en matière de haine, de discrimination et de cyberintimidation.  Notre objectif est de mettre en œuvre et d’évaluer une approche dirigée par les jeunes qui soit durable, multisectorielle, pertinente sur le plan culturel, afin de créer des récits basés sur les médias qui reflètent avec précision les expériences vécues par les jeunes, avec pour objectif ultime de réduire les cas de discrimination. Pour entendre des extraits d’œuvres sonores réalisés à Tromsø, cliquez ici. Pour en savoir plus sur le festival Arctic Pride, cliquez ici

Paysage de l’espoir s’inspire des oeuvres du collectif multimédia Paysage de la haine.

Aborder le discours haineux en ligne: un nouveau module

Aujourd’hui est la date de lancement du nouveau module bilingue, Aborder le discours haineux, qui a été développé avec Serene-RISC. Il fournit des outils aux différentes organisations communautaires pour qu’elles puissent organiser des sessions éducatives contre les discours haineux en ligne. 

Le matériel et les ressources sont conçus pour le développement des nouveaux ateliers et pour soutenir ceux déjà existants. Le module fournit des outils pour aider les apprenants à reconnaitre, identifier et aborder les formes de discours haineux et discriminatoires en ligne dans leurs propres communauté́s et dans la société́ en général. 

Les apprenants comprendront comment les médias sont utilisés pour diffuser les discours haineux et discriminatoires en ligne; et seront capables de créer et de participer à des dialogues non discriminatoires en ligne.

 

(de gauche à droite) Benoît Dupont, Directeur scientifique à SERENE-RISC, Sandra Chang-Kredl, Professeure agrégée à l’Université Concordia, Michael Joyce, Coordonnateur mobilisation des connaissances à SERENE_RISC, et Vivek Venkatesh, Professeur agrégé à l’Université Concordia, directeur du projet SOMEONE et co-titulaire UNESCO-PREV au lancement du module « Aborder le discours haineux en ligne », qui a eu lieu à SERENE-RISC. 

 

 

Cliquer ici pour accéder au module

 

La liberté d’expression sur les campus: Sigal Ben-Porath

Venez assister à la présentation de notre invitée à l’université Concordia, Profe. Sigal Ben-Porath, le 7 février. Elle parlera de l’importance de la liberté d’expression sur les campus. 

Bienvenue, Maxime Bérubé PhD

Nous souhaitons la bienvenue au Dr. Maxime Bérubé qui s’est récemment joint au Projet SOMEONE de l’Université Concordia, après avoir reçu une bourse de recherche postdoctorale du CRSH. Maxime travaillera avec le Dr. Vivek Venkatesh, Directeur du Projet SOMEONE et Professeur au département d’Éducation artistique, ainsi qu’avec le Dr. Lorne Dawson, Directeur du Réseau canadien pour la recherche sur le terrorisme, la sécurité et la société (TSAS) et Professeur au département de Sociologie et études juridiques à l’Université de Waterloo. L’objectif de son projet postdoctoral est de créer des stratégies d’éducation sociale sur le jihadisme afin de prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent.

Les intérêts de recherche de Maxime portent sur les activités d’influence et de communication menant à la violence, le terrorisme et l’antiterrorisme, les mouvements sociaux et l’innovation. Tout au long de son parcours universitaire, Maxime a activement contribué à l’avancement des connaissances dans son domaine d’études, en publiant notamment plusieurs articles scientifiques dans des revues scientifiques reconnues, telles que Studies in Conflict and Terrorism et la Revue Canadienne de Criminologie et de Justice Pénale. Il est également auteur d’un ouvrage collectif intitulé Délinquance et innovation, ainsi que de différents chapitres dans d’autres ouvrages collectifs.

Titulaire d’un doctorat en Criminologie de l’Université de Montréal, Maxime a exploré la diversité des activités d’influence jihadiste en examinant l’un des principaux canaux de diffusion par lequel les jihadistes s’adressent à leur auditoire. En effet, sa thèse examine 205 vidéos produites en anglais et diffusées par des organisations jihadistes au Moyen-Orient entre 2006 et 2016. Il y analyse l’offre discursive jihadiste et y propose une typologie en cinq catégories de discours: publicitaire, identitaire, éducatif, médiatique et moralisateur. Avant son doctorat, Maxime a complété une maîtrise en Criminologie, un baccalauréat en sécurité et études policières et un certificat en Études arabes à l’Université de Montréal, ainsi qu’un stage à la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme au Département de Science politique de l’Université Laval.

Un autre webinaire sur le dialogue inclusif en classe

En mai dernier, le directeur du projet Someone, Vivek Venkatesh, avait participé à un webinaire intitulé, Pédagogie sociale pour promouvoir des dialogues pluralistes dans les salles de classe: Leçons tirées du projet Someone, qui était organisé par l’Association pour l’application pédagogique de la technologie informatique au niveau postsecondaire (APOP). Ce mardi, le 22 janvier, le webinaire sera offert en français.

 

Cliquer ici pour plus d’infos et pour enregistrer 

 

 

D’al-Qaïda à État islamique: conférence sur la propagande jihadiste par Maxime Bérubé

Dans la présentation intitulée, D’al-Qaïda à État islamique: Vers une typologie du discours d’influence illustrant la diversité de l’offre jihadiste, Maxime Bérubé, notre chercheur postdoctorale, présentera les résultats de sa thèse sur la propagande jihadiste. Il y sera notamment question d’éclaircir la diversité des discours d’influence employés dans les vidéos jihadistes afin d’être en mesure d’adopter des pistes de prévention plus adaptées à cette dernière.

 

 

La présentation aura lieu le 29 janvier 2019 – de 11h45 à 12h30
à l’Université de Montréal, Carrefour des arts et des sciences
Pavillon Lionel-Groulx, local C-2059
3150, rue Jean-Brillant

Aucune réservation requise​

Cliquer ici pour plus de détails

 

 

 

Collaboration afin d’analyser les stratégies numériques des terroristes

Jeff Podoshen, notre cochercheur de Franklin & Marshall College en Pennsylvanie aux États-Unis, parle de son recherche avec le projet Someone sur les stratégies déployées par les terroristes dans leurs vidéos de recrutement. Récemment octroyée 1$M d’Affaires mondiales Canada, l’équipe de chercheur(e)s, menée par Vivek Venkatesh, le directeur du projet Someone et le cotitulaire UNESCO-PREV, inclue 15 universitaires et anciens extrémistes d’Al Qaïda et de l’extrême droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer ici pour lire l’article