Paysage de la haine

Paysage de la haine

Vivek Venkatesh et Owen Chapman sont les créateurs et les commissaires du projet Paysage de la haine. Vivek Venkatesh se charge des voix en direct et de la production électronique des bruits improvisés. À l’aide de l’application Plural, une application maison qu’ils ont conçue avec Kathryn Urbaniak, Vivek Venkatesh et Owen Chapman vont aussi glaner dans les médias sociaux et les enregistrements publics les voix et les bruits de la nature qu’ils incorporent dans leurs créations.

Vivek Venkatesh, Owen Chapman, Jason Wallin, Danji Buck-Moore (alias Anabasine), Leticia Trandafir (alias Softcoresoft) et Annabelle Brault composent la musique, jouent le rôle de DJ et improvisent l’ambiance sonore des spectacles de Paysage de la haine.

David Hall crée les logos, les éléments distinctifs et les représentations visuelles qui accompagnent la musique de Paysage de la haine. David Hall, Martin Lalonde et Jessie Beier improvisent à partir de contenus publics les éléments visuels utilisés durant les spectacles Paysage de la haine.

Credit: Marcus Skrede

Le logo de Paysage de la haine reprend le concept du mot-clic pour indiquer que les pensées et les mots doivent être « codés » adéquatement, mais aussi pour faire référence aux médias sociaux et au rôle que ceux-ci jouent dans la circulation du discours haineux.

Dans le logo, il y a aussi l’idée d’un H (pour Haine) renversé sur le côté et d’une double barre verticale symbolisant un pont, c’est-à-dire un élément qui transcende la haine, la côtoie et la traverse.

Enfin, les pointes biseautées rappellent la volonté de blesser que comporte le discours haineux, mais aussi que le droit à la liberté d’expression s’accompagne du dilemme moral d’avoir à accepter les propos que l’on peut juger ignobles.

Dans cette vidéo, Vivek Venkatesh et Owen Chapman expliquent Paysage de la haine.

Les activités organisées dans le cadre de ce projet consistent généralement en un mélange de tables rondes, de débats, d’expositions d’art et de spectacles. Les spectacles se composent de musique électronique originale, d’échantillonnages audio, de fils de médias sociaux, d’ambiances sonores et de projection de vidéos. Les éléments textuels ou parlés proviennent d’Internet, d’entrevues réalisées dans le cadre de recherches, et de diverses autres sources publiques. Chaque spectacle est unique. Paysage de la haine a vu le jour dans le cadre du festival et de la série de conférences Grimposium et du projet SOMEONE. Il est financé à l’aide des subventions obtenues par l’équipe multidisciplinaire de chercheurs et de praticiens mise sur pied par Vivek Venkatesh.

Équipe

Vivek Venkatesh, Owen Chapman, Annabelle Brault, Martin Lalonde, Jason Wallin, Leticia Trandafir, Jessie Beier, Danji Buck-Moore, David Hall