Pédagogie sociale innovante

Ce projet mobilise des principes de pédagogie sociale fondés sur des données probantes afin de promouvoir une culture numérique critique et d'autonomiser les communautés marginalisées.

Le projet Pédagogie sociale innovante* pour redonner du pouvoir aux communautés autochtones et réduire les biais associés au genre et à la race est financé par Emploi et Développement Social Canada (ESDC). Ce projet se déroulera sur trois sites, à savoir Montréal, Chicoutimi et Edmonton, sur une période de trois ans. Le projet Someone (Université Concordia, Montréal), l’Université de l’Alberta et l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que des partenaires communautaires, vont co-créer, adapter et évaluer quatre types d’interventions distinctes. Il s’agit d’ateliers interactifs, de documentaires et de multimédias, de cours en ligne et de notes de politique.

*La pédagogie sociale fait référence à la co-création inclusive et réflexive d’interventions et de stratégies visant à mieux faire entendre les voix des communautés marginalisées qui ont été minées par la discrimination systémique qui accompagne les hiérarchies de savoir et de pouvoir.

Notre travail est aligné sur les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU 2030 concernant l’éducation de qualité, l’égalité, le genre, les partenariats et l’établissement d’institutions fortes qui favorisent la paix et la justice.

  • ODD 4 (éducation de qualité) : éliminer toute discrimination dans l’éducation ;
  • ODD 5 (égalité des sexes) : mettre fin à la discrimination à l’égard des femmes et des filles ; assurer la pleine participation aux postes de direction et de décision ;
  • ODD 10 (réduction des inégalités) : assurer l’égalité des chances et mettre fin à la discrimination;
  • ODD 16 (paix, justice et institutions fortes) : réduire la violence partout; promouvoir et appliquer des lois et des politiques non discriminatoires; et
  • ODD 17 (partenariats) : encourager les partenariats efficaces.

Le projet Pédagogie sociale innovante* pour redonner du pouvoir aux communautés autochtones et réduire les biais associés au genre et à la race est financé par Emploi et Développement Social Canada (ESDC). Ce projet se déroulera sur trois sites, à savoir Montréal, Chicoutimi et Edmonton, sur une période de trois ans. Le projet Someone (Université Concordia, Montréal), l’Université de l’Alberta et l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que des partenaires communautaires, vont co-créer, adapter et évaluer quatre types d’interventions distinctes. Il s’agit d’ateliers interactifs, de documentaires et de multimédias, de cours en ligne et de notes de politique.

*La pédagogie sociale fait référence à la co-création inclusive et réflexive d’interventions et de stratégies visant à mieux faire entendre les voix des communautés marginalisées qui ont été minées par la discrimination systémique qui accompagne les hiérarchies de savoir et de pouvoir.

Notre travail est aligné sur les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU 2030 concernant l’éducation de qualité, l’égalité, le genre, les partenariats et l’établissement d’institutions fortes qui favorisent la paix et la justice.

  • ODD 4 (éducation de qualité) : éliminer toute discrimination dans l’éducation ;
  • ODD 5 (égalité des sexes) : mettre fin à la discrimination à l’égard des femmes et des filles ; assurer la pleine participation aux postes de direction et de décision ;
  • ODD 10 (réduction des inégalités) : assurer l’égalité des chances et mettre fin à la discrimination;
  • ODD 16 (paix, justice et institutions fortes) : réduire la violence partout; promouvoir et appliquer des lois et des politiques non discriminatoires; et
  • ODD 17 (partenariats) : encourager les partenariats efficaces.

Ateliers

Au cours des trois années, nous allons co-créer 18 ateliers interactifs qui seront animés de manière durable par des communautés locales marginalisées dans les trois sites ainsi qu’en ligne. Si vous êtes intéressé à rejoindre un groupe de consultation, à co-concevoir ou à participer à un atelier, veuillez contacter le coordinateur de Montréal, Wynnpaul.Varela@concordia.ca

Cours en ligne ouverts et massifs

Chaque année, nous accueillerons un cours en ligne ouvert et massif (CLOM). Pour 2021-2022, le CLOM était « De la haine à l’espoir », qui s’est déroulé en français et en anglais du 1er novembre au 10 décembre 2021.

Pendant ce cours en ligne de 10 à 15 heures, les participant.e.s :

  • Exploreront la dynamique de la haine, y compris les façons dont les gens sont manipulés pour ressentir et exprimer la haine.
  • Acquièrent des stratégies pour renforcer la résilience à la haine par le dialogue.
  • Intègrent les meilleures pratiques d’utilisation des médias sociaux pour la défense des droits.
  • Analysent et développent des stratégies d’utilisation des médias sociaux pour renforcer la résilience dans différents secteurs.

Pour plus d’informations, cliquez ici ou contactez projectsomeone@concordia.ca.

Documentaires

Enfin, nous créerons 3 documentaires axés sur les pratiques sociopédagogiques et communautaires qui renforcent la résilience face à la discrimination. Ces vidéos documenteront les différentes activités menées par chacun des groupes de la région. Des documents audio et audiovidéo seront également co-créés par les participants lors des activités des ateliers.

Pour plus d’informations sur l’expertise vidéo existante de notre équipe, consultez la chaîne Vimeo du Projet Someone.

Visitez également notre page de projet « Projet Someone dans la communauté » qui présente différents projets communautaires, dont beaucoup comportent des vidéos.

Notes de politique

Nous produirons trois notes d’information (une par an) sur la résilience, la discrimination et les questions connexes. Ces notes sont élaborées en analysant les discussions en ligne relatives à l’impact de la discrimination systémique sur les populations indigènes et marginalisées. Les sources incluent le discours dans les forums publics en ligne, les médias sociaux tels que Facebook, Twitter, Reddit, et les commentaires des nouvelles. Ces notes d’orientation seront ajoutées à la base de données Words in Context existante. http://www.wordsincontext.ca/

Pour plus d’informations sur les techniques d’analyse utilisées pour élaborer les notes politiques, consultez le site https://projectsomeone.ca/fr/prejudicedujour

Équipe

Vivek Venkatesh PhD

Vivek Venkatesh est Co-titulaire Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, et professeur en pratiques inclusives en arts visuels au département d’éducation artistique à la faculté des beaux-arts  à l’Université Concordia. Scientifique interdisciplinaire spécialiste de l’apprentissage appliqué, il étudie les facteurs psychologiques, culturels et cognitifs qui influent sur la conception, le développement et l’adoption inclusive des médias numériques en contextes pédagogiques et sociaux.
Élisabeth Kaine PhD

Élisabeth Kaine (professeure agrégée d'art, UQAC) est impliquée dans de nombreux domaines du design. Boursière du CALQ et du Conseil des Arts du Canada, elle a dirigé des équipes de recherche sur de nombreux projets. Huronne-Wendat originaire de Wendake, elle a consacré sa carrière au développement de méthodologies de recherche collaborative avec les Premiers Peuples du Québec et du Brésil.  Élisabeth a cofondé La Boîte Rouge VIF et est cotitulaire de la Chaire UNESCO La transmission culturelle chez les Premiers peuples comme dynamique de Mieux-être et d’empowerment.
Paul L. Gareau PhD

Paul L. Gareau est Métis et est professeur adjoint à la Faculté des études autochtones de l'Université de l’Alberta. Ancré dans les études métisses et autochtones, ainsi que dans les études religieuses, le travail de Gareau se concentre sur la théorie et la méthodologie en lien avec la relationnalité, le genre, les épistémologies autochtones, la terre et le lieu, et la souveraineté/le peuple.
Mathieu Cook PhD

Mathieu Cook est co-titulaire de la Chaire UNESCO en transmission culturelle chez les Premiers peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment. Il est professeur au Département des sciences humaines et sociales de l’UQAC. Ses recherches et engagements sociaux actuels témoignent d’un grand intérêt pour les conditions des personnes immigrantes, ainsi que les relations entre peuples allochtones et autochtones.
Kathryn Urbaniak

Kathryn Urbaniak est gestionnaire de programme du Project Someone à l’Université Concordia. Elle est une chercheuse accomplie qui possède une vaste expérience dans la conception de l’apprentissage. Elle est titulaire de diplômes universitaires dans les domaines de la technologie de l'éducation, de la technologie de l'information et du commerce.
Nykkie Lugosi-Schimpf PhD

Nykkie Lugosi-Schimpf est professeure adjointe à la Faculté des études autochtones de l'Université de l’Alberta. Nykkie est une chercheuse métisse et européenne et son travail traverse les disciplines des études autochtones, des sciences politiques et de la sociologie. Ses recherches portent sur les questions de racisme et de nationalisme dans des contextes postcoloniaux (Canada et États-Unis) et postcommunistes (Europe centrale et orientale).
Lucy Lu

Lucy Lu est une Canadienne sino-vietnamienne exerçant en tant qu'art-thérapeute, thérapeute-conseil et artiste actuellement basée à amiskwacîwâskahikan/ Edmonton. Elle est directrice artistique du Thirdspace Playback Theatre Edmonton et facilite le dialogue communautaire et la narration avec les communautés marginalisées grâce à cette forme de théâtre improvisé et participatif.
Diane Querrien PhD

Diane Querrien est professeure adjointe au Département d’études françaises de l’Université Concordia. Ses intérêts de recherche portent sur les apports des approches plurilingues et pluriculturelles à la formation des enseignants de langue seconde, ainsi que sur le développement d’une pédagogie active et inclusive en enseignement supérieur.
Wynnpaul Varela PhD

Wynnpaul Varela est le coordinateur du projet Pédagogie sociale innovante. Depuis son arrivée à Montréal en 2009, Wynnpaul a travaillé comme rédacteur indépendant, chercheur et concepteur d’expériences d’apprentissage. Avant cela, il a enseigné l’anglais au Japon pendant 15 ans. Il est titulaire d’un doctorat en éducation qui porte sur la façon dont les étudiants en musique pratiquent leurs instruments.
Josie-Ann Bonneau

Josie-Ann Bonneau est coordonnatrice pour la Chaire UNESCO – La transmission culturelle chez les Premiers Peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment. Elle détient un baccalauréat en sociologie-anthropologie, ainsi qu’une maîtrise en études et interventions régionales. Elle s’est intéressée à des questions relatives aux pratiques d’intégration des femmes originaires de l’Amérique latine au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle a travaillé à la décolonisation des rapports entre organisations autochtones et non autochtones, ainsi qu’au rapprochement entre autochtones et allochtones par la valorisation des langues et cultures autochtones.
(English) Shawn Tse

Shawn Tse 謝兆龍 est un père, un artiste multidisciplinaire et un organisateur communautaire vivant à amiskwacîwâskahikan/ Edmonton. Sa pratique est centrée sur l’engagement communautaire, la justice sociale et la narration de voix sous-représentées. Il est acteur dans Thirdspace Playback Theatre, co-fondateur d’Aiya哎呀, qui rêve de nouveaux avenirs pour les quartiers chinois, réalisateur vidéo chez Fallout Media et créateur de l’émission de cuisine intergénérationnelle, Seconds, Please!
Dalia Elsayed

Dalia Elsayed est étudiante au doctorat au département d'éducation de l'Université Concordia. Ses recherches portent sur la race, l'identité, l'intersectionnalité et l'épistémologie féministe. En se concentrant sur les étudiants noirs diplômés dans les institutions canadiennes, Dalia souhaite comprendre la négritude et les différents récits et cadres qui contribuent à la construction et à l'articulation dans une perspective globale.
Emanuelle Dufour PhD

Emanuelle Dufour est titulaire d’une maîtrise en anthropologie (Université de Montréal) articulée autour de la sécurité culturelle autochtone en contexte postsecondaire et d’un doctorat en éducation par les arts (Université Concordia). Elle est l’autrice de la bande dessinée réflexive et polyphonique C’est le Québec qui est né dans mon pays (2021). Elle travaille notamment comme chargée de cours, facilitatrice graphique et conseillère pédagogique Équité, diversité et inclusion au Collège Ahuntsic (Montréal).
Catherine Montmagny-Grenier PhD

Catherine Montmagny-Grenier détient un doctorat de l’Université de Montréal. Sa thèse, ancrée en criminologie culturelle, s’est penchée sur le rôle que joue l’espace dans la (re)production des illégalismes, de la déviance ludique (dans ce cas-ci la sexualité), ainsi que dans la production du savoir. Adoptant une perspective analytique de production d’espace différencié, elle a collaboré à divers projets de recherche portant sur le travail du sexe, le tourisme sexuel, la traite des femmes, les homicides contre les femmes et la pornographie alternative.
Jason Wallin, Ph. D.

Jason Wallin est professeur en étude des médias et de la théorie du curriculum culturel jeunesse au Département de l’enseignement secondaire de l’Université de l’Alberta.

Veronica Mockler

Veronica Mockler est une artiste socialement engagée et une étudiante-chercheure à l’Université Concordia. Son travail en art contemporain, en pédagogie sociale, en histoire orale et en documentaire médiatique redéfinit comment ses collaborateurs.trices sont entendu.e.s dans un contexte  d’oppression systémique. Sa recherche-création à l’Acts of Listening Lab explore l’écoute et la parole  non-scriptée parmi les activistes comme pratique de résilience. Ses œuvres ont été développées et présentées en Irlande du Nord, en Écosse, en Allemagne, en Uruguay, aux États-Unis et au Canada.
Leslie Touré Kapo PhD

Leslie Touré Kapo se spécialise sur les enjeux de la construction sociale de la race et son impact sur les trajectoires de vie des habitant.e.s des quartiers populaires et issus de l’immigration. Dans le cadre de son doctorat à l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS), il a réalisé une enquête ethnographique en explorant le processus de racialisation dans les expériences quotidiennes et ordinaires des jeunes Montréalais.e.s. Cette ethnographie a été récompensée par le prix de la meilleure thèse 2020-2021 du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS.
Stacey Cann

Stacy Cann est artiste multidisciplinaire, écrivaine et étudiante au doctorat à Montréal. Elle est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts en médias d’impression de l'Alberta University of the Arts (anciennement Alberta College of Art and Design) et une maîtrise en éducation des arts à l'Université Concordia. Elle est membre du Bureau de la recherche non concurrentielle. Les intérêts de recherche de Stacey Cann comprennent la collaboration, l'enseignement et l'apprentissage au niveau postsecondaire, ainsi que les pratiques lentes.
Victoria Stanton

Victoria Stanton est artiste de performance internationale, écrivaine, commissaire d’exposition, et éducatrice. Elle a coécrit deux livres et publié plusieurs textes portant sur le dialogue et la performance tels qu'ils se révèlent dans les œuvres matérielles et temporelles. Dans le cadre de son doctorat en enseignement des arts à l’université Concordia, elle travaille sur un projet de recherche-création qui explore le concept du « rien faire » comme véhicule créatif dans le processus artistique en examinant le rôle du repos/pause/intervalle dans les contextes de l'art de performance et dans les espaces quotidiens comme les salles de classe.
José Cortés

José Cortés est artiste transdisciplinaire et étudiant au doctorat en enseignement des arts à l’université Concordia, où il étudie les pratiques cognitives et l’apprentissage collaboratif. Il a de l’expérience professionnelle dans les domaines de l’enseignement supérieur et en gestion culturelle.
Rawda Harb

Rawda Harb est une étudiante au doctorat qui travaille à venir en aide aux jeunes à risques dans les centres d'éducation aux adultes de Montréal. Elle est la fondatrice de Communité, une éducatrice à la CSLBP et une chercheuse avec Project Someone.