Nouvelles

Une première mondiale : une chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents

Sherbrooke, 23 février 2018 – La Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents (Chaire UNESCO-PREV), une première chaire du genre au monde, a été lancée aujourd’hui à l’Université de Sherbrooke, de concert avec l’UQAM et l’Université Concordia (Project Someone), en collaboration avec la Commission canadienne pour l’UNESCO. À cette occasion, plusieurs intervenants du gouvernement du Québec et du Canada étaient réunis afin de souligner l’importance de cette initiative, qui touche de près ou de loin des millions d’individus à l’échelle internationale.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Combattre le discours de haine en ligne avec l’empathie, la résilience et une meilleure compréhension

SOMEONE a :

  • Plus de 34 000 vues sur son site web depuis sa mise en ligne en 2016.
  • Partagé avec plus de 4 800 participant(e)s lors d’événements publics tenus sur 3 continents.
  • Plus de 9 200 visiteurs-visiteuses uniques en provenance de 118 pays.

Depuis sa création en 2015, le projet SOMEONE (Social Media EducatioN Everyday) et ses partenaires ont organisé et ont participé à plusieurs activités locales, nationales et internationales de toutes formes. Celles-ci comprennent des ateliers de formation, des tables rondes, des concerts et des conférences publiques. En croissance constante, SOMEONE continue d’élargir son rayon de participation.

 
 
De 2015 à aujourd’hui, SOMEONE s’est impliqué dans 43 événements canadiens dont 33 eurent lieu au Québec alors que 10 autres furent menés au sein de provinces canadiennes. Cette visibilité a permis à SOMEONE de partager avec un auditoire d’environ 3 800 individus au pays. À ceux-ci s’ajoutent quelque 1 700 individus recensés lors de 16 événements internationaux tenus aux États-Unis, en Europe ainsi qu’en Amérique du Sud. 

En collaborant avec un bon nombre de partenaires qui comprend des écoles, des commissions scolaires, des organismes nationaux et internationaux, des ONGs, des organismes gouvernementaux, des groupes de droits de la personne et plusieurs Universités, SOMEONE maintient une présence publique active. Du même coup, SOMEONE offre aux responsables politiques tout comme au membre du grand public différentes stratégies servant à développer des aptitudes de réflexion éclairées et une pensée critique afin de mieux négocier diverses situations de rencontre avec le discours de haine dans le cyberespace et au quotidien.

De plus, avec ses 11 projets qui furent développés par des collaborateurs et collaboratrices issus du milieu académique, SOMEONE offre aux établissements scolaires une variété d’activités pédagogique servant le développement de compétences pour ouvrir un dialogue démocratique. Conscient des diverses réalités propres à chaque communauté, SOMEONE encourage la collaboration afin d’adapter ses projets aux besoins de différents groupes.

OFDE – Journées d’études pour, par et avec les enseignants

Pour une école antiraciste, inclusive et respectueuse des droits et libertés

Journées d’études pour, par et avec les enseignants
Les 19 et 20 avril 2018
Salle Chaufferie (CO-R700) du Pavillon Cœur des sciences
175, Ave. Du Président-Kennedy, Université du Québec à Montréal

Organisées par l’Observatoire sur la formation à la diversité et l’équité (OFDE) et ses partenaires

Dans un contexte marqué par les polarisations sociales et la montée des extrémismes, les questions de racisme, de discriminations et de droits et libertés interpellent plus fortement les personnels des milieux scolaires. Ces deux journées d’études visent à effectuer une réflexion collective et à dégager des pistes efficaces avec, par et pour les enseignants et les conseillers pédagogiques sur ces enjeux.  

Ces journées réunissent des praticiens-nes, des décideurs-es et des formateurs-trices universitaires d’expérience en formation initiale ou continue. Des libérations sont prévues par le MEES pour les enseignants. Les participants-es seront invités-es à travailler en ateliers et à participer à la production d’un outil utile pour le milieu scolaire sous forme de webdoc (avec leur consentement).

INSCRIPTION JUSQU’AU 13 AVRIL 2018 (nombre de places limité):

Formulaire : https://docs.google.com/forms/d/1IfhdLEgN1YDcrCDIEI1eID7XZbJvV_0wE1DRKTpQbUE/edit?ts=5a7dffc

Pour les enseignants de la CSDM, contactez Réginald Fleury : rfleury@csdm.qc.ca

Pour les enseignants de la CSMB portail, contactez Justine.Gosselin-Gagne4@csmb.qc.ca

Programme 19-20 avril 2018

Vivek Venkatesh et Nicole Fournier-Sylvester donnera un atelier intitulé « Aiguisez votre esprit critique : Développement des espaces de dialogues pluralistes chez les jeunes ». Utiliser les médias sociaux en vue d’inculquer les principes de la réflexion critique et de lancer un débat constructif. (Atelier 4 – 14 h 45 à 16 h 15, jour 1, 19 avril)

Paysage de la haine et Festspillene i Bergen

Paysage de la haine / Landscape of Hate sera présenté à Bergen le 26 mai 2018 dans le cadre du Festspillene i Bergen. Les 24 et 25 mai, les membres de ce projet et des spécialistes de l’éducation aux médias et de l’éducation artistique animeront des ateliers avec des membres de l’université Høgskolen på Vestlandet afin de concevoir du matériel multimédia, des objets d’art visuel et des paysages sonores qui seront utilisés lors de la performance du 26 mai.  Pour plus d’information, cliquez ici.

Boursier ou boursière de recherche postdoctorale Horizon

Nous acceptons actuellement les candidatures en vue de pourvoir un poste de boursier ou de boursière de recherche postdoctorale Horizon au sein de l’équipe du projet Someone. Le programme de recherche visé s’intitule Children’s Virtual Play: Developing Identity and Resilience in Early Childhood.

Description du programme

Dans l’univers virtuel, les enfants bâtissent leur résilience en cultivant la connaissance de soi et en développant leurs capacités d’empathie (projectsomeone.ca). Le ou la titulaire examinera l’influence qu’exercent les technologies numériques sur les jeunes enfants et leurs mondes de jeu, afin de produire de nouvelles connaissances sur les identités virtuelles chez l’enfant et le rôle de l’éducation aux médias dans le renforcement de la résilience. Plus précisément, le ou la titulaire aura pour responsabilités : 1) d’examiner les processus par lesquels se forment les identités chez les jeunes enfants en milieu virtuel et d’évaluer l’incidence qu’exerce sur eux ce type d’environnement, notamment par une démarche observationnelle et qualitative de la symbolique du jeu chez l’enfant dans le cyberespace; 2) de mener des recherches théoriques sur les liens entre la construction de l’identité chez l’enfant, le jeu virtuel et les pratiques de renforcement de la résilience au sein des communautés virtuelles; et enfin, 3) d’élaborer, d’évaluer et de faire connaître des stratégies pédagogiques à l’intention des enseignants, ainsi que des ressources destinées aux parents de jeunes enfants. Le ou la titulaire favorisera une approche interdisciplinaire substantielle dans chacun des aspects de sa recherche.

Bagage universitaire requis

Doctorat en éducation préscolaire, en psychologie de l’enfant, en technologies de l’éducation, en études de l’enfant ou dans un domaine connexe; expérience des méthodes de recherche qualitatives, des études sur les technologies numériques ou en éducation préscolaire.

Pour obtenir plus de renseignements et poser votre candidature, consultez ce lien.

Spectacle-conférence d’Einar Selvik, le 4 février 2018

Einar Selvik offrira une performance solo à l’Université Concordia le 4 février prochain. Organisé par l’équipe du projet Someone et de Grimposium, le spectacle sera suivi d’une conférence et d’un entretien sur scène à propos de la culture et de l’identité nordiques. L’entrée est gratuite – ouverture des portes à 16 h 15. Consultez la page Facebook de l’événement.

The Hidden Face of Hate Groups Online: A Former’s Perspective (« la face cachée des groupes haineux sur le Web : perspective d’un ancien extrémiste »)

Ryan Scrivens s’entretient avec Brad Galloway, ancien extrémiste de droite, à propos d’un article intitulé The Hidden Face of Organized Hate Groups Online: A Former’s Perspective, que M. Galloway a présenté à l’occasion d’un colloque sur le terrorisme et les médias sociaux, tenu à l’Université de Swansea, au Pays de Galles.

Puisant dans son expérience au sein d’un mouvement extrémiste de droite canadien, M. Galloway discute de ses activités virtuelles, en particulier des méthodes de recrutement en ligne, alors qu’il faisait partie du mouvement. Il fait également la lumière sur l’impact qu’a eu Internet sur le mouvement durant son passage. Pour lire une transcription de l’entrevue sur le blogue de VOX Pol, cliquez ici.

Le président Trump a peut-être attisé la haine au Canada, mais elle y existait déjà.

Ryan Scrivens a publié dans la revue The Conversation une rétrospective de l’année intitulée Trump may have emboldened hate in Canada, but it was already here. Pour consulter l’article, cliquez ici.

 

La montée de la droite extrémiste et notre réponse collective

Ryan Scrivens participera à une table ronde intitulée The Rise of Far-Right Extremism and Our Collective Response, à l’occasion de la prochaine séance d’information à la communauté du National Council of Canadian Muslims (NCCM) sur l’état des droits civils au Canada. L’activité aura lieu le 23 décembre 2017 à Toronto, en Ontario.

Pour en savoir plus sur le National Council of Canadian Muslims, consultez ce lien.

Sortir de la violence. Dialoguer pour réparer.

Le Centre de services de justice réparatrice, en collaboration avec l’Institut soufi de Montréal, tiendra le dimanche 10 décembre, dès 14h30, une rencontre sur le thème Sortir de la violence. Dialoguer pour réparer.

Cette rencontre sera composée à la fois de témoignages et de temps de discussion. Sera présentée une vidéo exclusive d’Abd al Malik, rappeur français qui a trouvé, grâce au soufisme, une voie pour éviter la radicalisation. Nous aurons également la chance d’écouter le témoignage d’une personne actuellement incarcérée pour crimes haineux et qui chemine vers la réparation.

La page Facebook de l’événement se trouve ici.

Pour inscription et information : fairejusticeautrement@gmail.com – 514.933.3737.