Analyse critique de vidéos diffusées par le groupe État islamique (Daesh) dans les médias sociaux

Dans le cadre du présent projet, nous examinons les structures narratives et linguistiques des vidéos de propagande diffusées par le groupe État islamique (Daesh) dans les médias sociaux. Nos chercheurs analysent de manière critique la manière dont les notions d’utopie et de dystopie sont dépeintes par Daesh et ils la comparent à celle dont la propagande nazie les a dépeintes en son temps. Nous donnons également la traduction, en anglais et en français, des monologues utilisés dans ces vidéos, en vue de permettre à un large public de plus facilement replacer dans son contexte la rhétorique post-apocalyptique des extrémistes de Daesh.

Jeff Podoshen parle de discours haineux, de liberté d’expression et de la présence de Daesh dans les médias sociaux.

Jihan Rabah parle de discours haineux, de liberté d’expression et d’imperméabilisation à la propagande

Vidéos

Analyse critique de vidéos diffusées par Daesh dans les médias sociaux

Cette vidéo analyse le discours de cinq vidéos produites et diffusées en 2015 par Daesh dans les médias sociaux en vue de faire l’apologie du terrorisme. L’utilisation des médias sociaux par les groupes terroristes, comme Daesh et bien d’autres, pour recruter les jeunes n’est pas nouvelle, voilà pourquoi nous devons apprendre à reconnaître et à contrer la propagande que ces groupes propagent. Les principales caractéristiques des messages véhiculés par les terroristes de Daesh sont les différentes manières dont ces personnes agencent et utilisent les écritures religieuses pour étayer leurs hypothèses et légitimer leur violence, ainsi que leur parfaite maîtrise de la technologie, de la musique et de cinématographie dans le but d’instiller la peur. Ce n’est qu’en faisant reposer l’analyse de la propagande sur l’étude du discours propre à ces vidéos que nous serons à même de bâtir un autre discours permettant de contrer les effets délétères de ces messages.

Pour obtenir la traduction en anglais ou en français des messages véhiculés par ces vidéos dans les médias sociaux, vous pouvez communiquer directement avec Vivek Venkatesh à l’adresse vivek.venkatesh@concordia.ca.

 

Équipe

Jeff Podoshen PhD

Jeff Podoshen est professeur agrégé au Département d’études des entreprises, des organisations et des sociétés du Collège Franklin and Marshall, situé en Pennsylvanie, aux États-Unis. Parmi les tout premiers à appliquer une approche netnographique à la recherche en sciences sociales, le Pr Podoshen emploie une variété de méthodes mixtes et de techniques d’analyse qualitative de pointe afin de décortiquer des données complexes. Il obtient ainsi des catégories plus faciles à définir, ce qui lui permet d’explorer en profondeur des sous-cultures précises.

Jihan Rabah PhD

Jihan Rabah est chercheuse postdoctoral  de Mitacs au Département des sciences de l’éducation de l’Université Concordia. Ses recherches se fondent sur les potentialités des technologies numériques en enseignement et examinent en particulier l’intersection des rôles libérateurs et oppressifs que peuvent jouer les médias sociaux en milieu d’apprentissage.

Articles

Promoting the Abject: Visual Analysis of ISIS Propaganda Videos

Podoshen, J.S., Jason Wallin, J., Rabah, J., Glass, D., & Venkatesh, V.

Utilizing visual analysis and the positioning triad, we closely examine online videos produced by ISIS, which utilize abjection, shock, death and ultraviolence as key components used to promote the organization.  Thus far very little is understood about the techniques ISIS uses to promote itself as an organization.  Our findings indicate that ISIS utilizes abject violence, torture and death in a fashion similar to action-focused horror films and hyperreal western orientated media to attract new members into the fold.  We believe that by analyzing these propaganda techniques, nested in Baudrillardrian introspection, we can pave a path for more informed theory building and insight about the effects of the violent propaganda being disseminated.  In this respect, our work acts as a starting point in a larger effort to cultivate dialogue and spur examination about how organizations are coming to rely on images of real death in their promotional strategies.

(under review at Consumption, Markets and Culture – link coming soon)