Combattre le discours de haine en ligne avec l’empathie, la résilience et une meilleure compréhension

SOMEONE a :

  • Plus de 34 000 vues sur son site web depuis sa mise en ligne en 2016.
  • Partagé avec plus de 4 800 participant(e)s lors d’événements publics tenus sur 3 continents.
  • Plus de 9 200 visiteurs-visiteuses uniques en provenance de 118 pays.

Depuis sa création en 2015, le projet SOMEONE (Social Media EducatioN Everyday) et ses partenaires ont organisé et ont participé à plusieurs activités locales, nationales et internationales de toutes formes. Celles-ci comprennent des ateliers de formation, des tables rondes, des concerts et des conférences publiques. En croissance constante, SOMEONE continue d’élargir son rayon de participation.

 
 
De 2015 à aujourd’hui, SOMEONE s’est impliqué dans 43 événements canadiens dont 33 eurent lieu au Québec alors que 10 autres furent menés au sein de provinces canadiennes. Cette visibilité a permis à SOMEONE de partager avec un auditoire d’environ 3 800 individus au pays. À ceux-ci s’ajoutent quelque 1 700 individus recensés lors de 16 événements internationaux tenus aux États-Unis, en Europe ainsi qu’en Amérique du Sud. 

En collaborant avec un bon nombre de partenaires qui comprend des écoles, des commissions scolaires, des organismes nationaux et internationaux, des ONGs, des organismes gouvernementaux, des groupes de droits de la personne et plusieurs Universités, SOMEONE maintient une présence publique active. Du même coup, SOMEONE offre aux responsables politiques tout comme au membre du grand public différentes stratégies servant à développer des aptitudes de réflexion éclairées et une pensée critique afin de mieux négocier diverses situations de rencontre avec le discours de haine dans le cyberespace et au quotidien.

De plus, avec ses 11 projets qui furent développés par des collaborateurs et collaboratrices issus du milieu académique, SOMEONE offre aux établissements scolaires une variété d’activités pédagogique servant le développement de compétences pour ouvrir un dialogue démocratique. Conscient des diverses réalités propres à chaque communauté, SOMEONE encourage la collaboration afin d’adapter ses projets aux besoins de différents groupes.

Laisser un commentaire